Skip to content

Communiqué de Pottal-Fii-Bhantal Fouta-Djalon sur les évènements de Labé et l’assassinat de Mr. Thierno Aliou Diaouné.

February 15, 2015

Communiqué de Pottal-Fii-Bhantal Fouta-Djalon sur les évènements de Labé et l’assassinat de Mr. Thierno Aliou Diaouné.
Pottal-Fii-Bhantal a suivi avec attention les récents évènements à Labé ainsi que l’assassinat de Mr. Thierno Aliou Diaouné. Notre organisation saisit l’occasion pour interpeller le gouvernement de Mr. Alpha Condé sur la conduite criminelle des forces de sécurité qui masquent des règlements de comptes politiques sous le couvert de crimes crapuleux. En même temps, nous dénonçons, les répressions contre des citoyens qui n’ont rien à voir avec le maintien de l’ordre. En effet, une demande d’arrêt de mutations de fonctionnaires de l’enseignement sur des considérations politiques, ne saurait en aucun cas justifier les actes punitifs contre les populations. Pottal-Fii-Bhantal tient de sources fiables que ces actes ont été commandités par la cellule stratégique du RPG à Conakry. Nous rappelons à tous les responsables que ces violences qui incluent la brutalisation d’imams, d’attaques de locaux de l’opposition, d’incendies de magasins et de véhicules, de vols de biens, de bastonnades et arrestations arbitraires, de descente dans des hôpitaux pour maltraiter des malades sont des crimes contre l’humanité. Le préfet de Labé, le commandant Mamadou Lamarana Diallo a reconnu ces crimes qu’il a voulu justifier cyniquement. Avec ses comparses de la police et les militaires de l’escadron mobile numéro 8, il sera tenu responsable devant la loi.
Les évènements de Labé s’inscrivent dans une chaine devenue familière de répression contre des citoyens exerçant leur droit légitime d’expression. On note toutefois que le degré de répression dépend des lieux des manifestations. Dans la capitale, les quartiers de l’opposition sont tenus sous haute surveillance. Toute action populaire dans ces zones déclenche des répressions hors mesures. Au Fouta-Djallon et en région Forestière, le gouvernement a ordonné plusieurs actions punitives. Zogota, Womey, Ndjaré, Lélouma, Labé etc. sont quelques exemples. Toutefois, en Haute-Guinée, ce même gouvernement fait preuve d’une complaisance coupable, comme l’arrestation de gendarmes qui s’étaient opposés à des manifestants à Kankan.
Quant à l’assassinat de Mr. Aliou Diaouné, il fait suite à des crimes jamais résolus contre des hauts-fonctionnaires ou des militants de l’opposition. Pottal-Fii-Bhantal a entamé une campagne auprès des Nations-Unies pour qu’elle diligente une enquête au lieu de s’en remettre à la police et la justice guinéenne. Nous demanderons que soient publiés en détails les programmes sur lesquels Mr. Diaouné travaillait et dont le caractère sensible serait à l’origine de l’assassinat. Les autorités de l’ONU doivent comprendre que dans cette série d’assassinats, les fonctionnaires de polices et les juges de service entament des semblants d’enquêtes jamais suivies d’effets avec des déclarations qui ne sont que des amalgames pour noyer le poisson. Les escouades de la mort créées par Mr. Alpha Condé viennent en complément de la politique systématique de scissions et de discrimination dans l’administration et les forces de sécurité afin d’affaiblir la société civile guinéenne.
Mr. Alpha Condé a jusqu’à présent pu tirer profit de l’atmosphère de corruption, de misère et de désillusions ainsi que des affrontements dans le pays qui en résultent. Toutefois, Pottal-Fii-Bhantal note avec satisfaction que la société civile guinéenne a bien pris conscience de ces menées criminelles du gouvernement qui doivent être déjouées par un engagement citoyen. Nous appuyons fermement la position de la société civile guinéenne contre l’insécurité qui, elle-même, procède de l’impunité chronique qui sévit dans notre pays. Nous en appelons aux partis politiques et aux leaders religieux à faire front commun contre les atteintes inacceptables aux biens et à l’intégrité physique des citoyens qui sont entrain de ruiner les lambeaux de notre nation fragilisée par la misère économique et l’épidémie d’Ébola.
Pottal-Fii-Bhantal présente les condoléances de ses membres à la famille de Mr. Thierno Aliou Diaouné. Nous assurons aux citoyennes victimes de ces nouvelles violations de notre soutien et nous nous tenons à leur disposition pour les assister à faire valoir leurs droits.
LA COMMISSION CENTRALE DE POTTAL-FII-BHANTAL FOUTA-DJALLON

No comments yet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s