Skip to content

A La Memoire de Thierno Saadou Barry – In the Memory of Thierno Saadou Barry (FR-EN)

January 8, 2014
Picture1
 
« De notre Automne Déclinant
Il était le Printemps »
Of our Declining Autumn,
He was the Spring ….”
 
In Loving Memory of Thierno Saadou Barry 
A la Mémoire de Thierno Saadou Barry 
 
Vienne (Autriche) : 1er Novembre 1984
Los Angeles (Californie): 9 Janvier  2013
 
SLEEPING AWAY TO GLORY …
 
Remerciements
 
Les familles Barry, Doukouré, Hann, Baldet, Bah, Haidara,  Diallo, Camara et Sylla aimeraient remercier tous les parents et amis qui  sont venus tant de près que de loin nous exprimer  leur sympathie et leur  compassion ,  et nous prodiguer du réconfort à l’occasion du départ de notre fils, frère, neveu, petit fils et cousin Thierno Saadou Barry brutalement arraché à notre affection le jeudi 9 janvier 2013  à Los Angeles (Californie). 
 
The Barry, Doukouré, Hann, Baldet, Bah, Haidara,  Diallo, Camara and Sylla  families would like to thank all the people who came to pay their respects and to comfort us on the occasion of the passing of our son, brother, nephew, grandson and cousin, Thierno Saadou Barry, who was brutally pried from our arms and love, on Thursday, January 9, 2013 in Los Angeles, California.
 
Nous vous disons merci pour les prières, les sacrifices, les appels, les messages oraux et écrits, les fleurs, les dons en nature et en espèces,  et les innombrables témoignages d’amitié et de fraternité. Nous vous prions de croire en notre profonde gratitude, car vos faits et  gestes resteront à jamais gravés dans nos cœurs.
 
We would like to say thank you for your prayers, sacrifices, calls, messages, flowers, contributions and the flood of innumerable tributes and expressions of friendship and fraternity.  We are forever grateful and what you have done for us will never be forgotten.
 
Un merci spécial à  tous les média guinéens et africains (radios privées et sites web) qui ont bien voulu  diffuser la terrible nouvelle qui a fait l’effet d’une onde de choc à travers le monde.
 
A special thanks to all the Guinean and African media (private radio and websites) who spared no effort to broadcast the fateful news of his passing that had the effect of a shock wave around the world.
 
Merci aux Honorables Représentants de la République de  Guinée aux Nations Unies,  SE M. Mamadi Touré, et à Washington, SE M. Blaise Chérif qui se sont déplacés personnellement pour assister à la prière et à l’enterrement et nous témoigner leur sympathie en leur nom personnel et celui de leurs collègues.
 
Thanks to the Honorables Representatives of the Republic of Guinea at the United Nations, His Excellency Mamadi Toure, and in Washington, His Excellency Blaise Cherif who personally attended the prayer and the burial and conveyed to us their sympathy as well as that of their colleagues.
 
Merci à tous les professeurs, amis et camarades de Thierno qui se sont rendus le 17 janvier 2013 au Centre Islamique International des Funérailles de  Brooklyn ( Islamic International Funeral Services )  où  le corps du défunt a été  exposé après la toilette funèbre pour lui  dire un dernier et émouvant adieu.
 
Thanks to all the professors, friends, and comrades of Thierno’s who were present on January 17, 2013, at the funeral held at the International Islamic Center of Brooklyn (Islamic International Funeral Services) where the body of the deceased was viewed after the sanitary preparation before giving him a last and emotional farewell.  
 
Merci à tous les parents et amis qui ont prié sur le corps du défunt au Centre Islamique du Foutah dans le Bronx et l’ont accompagné  à sa Dernière Demeure  dans la cité de New Rochelle (Comté de Westchester, New York) où il est arrivé en provenance de Vienne en 1993.Il avait alors neuf ans et dix mois.
 
Thanks to all the relatives and friends who prayed on him at the Islamic Center of Foutah in the Bronx and who accompanied him to his final resting place in New Rochelle, New York where he arrived from Vienna in 1993 at the tender age of nine years and ten months. 
 
Les sages du Vieux Manding disaient, parlant d’une personne décédée :
A Bara So Mayélémankè (Il a changé de village, il a émigré …)
Les Sages du Foutah utilisaient eux aussi une métaphore :
O Wirnikè En (Il a mis un Voile entre lui et nous)
 
Thierno nous a quittés physiquement, et son âme a été transportée au Ciel sur les ailes des Anges de la Cité qui porte leur nom. Quelle est belle la prière de la nuit des enfants au moment où ils se couchent pour dormir !

« Je prie le Seigneur de  veiller sur moi  toute la nuit,

Et de me réveiller aux premières lueurs de l’Aurore !

Si je meurs pendant mon Sommeil

Je prie le Seigneur de garder mon âme…  »

Il nous a quittés physiquement, Thierno, pendant son Sommeil !
SLEEPING AWAY … TO GLORY ….proclame le Gospel qui fait allusion à tous ceux et à toutes celles  qui meurent dans leur sommeil et dont l’âme libérée de sa carapace mortelle monte au Ciel pour atteindre les Rivages Célestes ! Le Lieu Sublime ou la Joie et le Bonheur ne finissent jamais …
 
Un ami Genevois Antoine Guinant m’a fait parvenir ces mots : il y a toujours à côté du chagrin, un sentiment d’injustice quand la hiérarchie de l’âge n’est pas respectée et que disparaît un être cher qui en principe devait nous survivre !
 
Je lis et relis Thierno Samba Mombeya qui, dans « le Filon du Bonheur Eternel » (Oogirdè Malal) écrit :
Sabu Allah wiii kala wonki meeday Maaydè,
Konnon –ndè aray e Juhal
Dieu a dit que toute âme goutera à la mort
Celle-ci, cependant, arrive par surprise
 
Une de mes petites filles Emma Turpin Madane Barry  qui se trouve avec ses parents a Kampala(Ouganda), a été frappée de stupeur a l’annonce de la nouvelle qui, oui, cela est bien vrai, arrive toujours par surprise.  Le décès de son oncle Thierno lui a inspire le poème que je reproduis ci-dessous
 
One of my granddaughters Emma Turpin Madane Barry, who lives in Kampala, Uganda with her parents, was thunderstruck upon hearing the news and yes, it is very true that it arrives always as a surprise.  The passing of her uncle, Thiero, inspired her to write the following poem below.
 
Picture2
Emma Madane Barry
SUDDEN DEATH
 

LIFE IS LIVED, IT IS CHERISHED

WE ACCOMPLISH, WE SUCCEED

MISTAKES ARE MADE AND EXPERIENCES GAINED

IT CANNOT BE DECIDED NEITHER ARRANGED

LIKE FIRE IT IS UNPREDICTABLE

AN ADVENTURE

OF DECISIONS, SURPRISES AND HARSH REALITY

DEATH IS NOT ASKED FOR, IT IS TAKEN

IT CANNOT BE CONTROLLED OR TAMED

A JOURNEY IT IS

OF GRIEF, MOURNING AND UNDENIABLE FEAR

TRY AS YOU MIGHT YOU CANNOT AVOID IT

BLIND TO ITS TRUE NATURE, YOU ARE

AND WHEN THE TIME COMES YOU’RE LEFT WITH

NO CHOICE, NO WARNING, NO MERCY

LIFE AND DEATH

TWO DIFFERENT PLOTS BUT ONE ENTICING STORY

SO SIMILAR YET SO DIFFERENT

WHEN YOUR BACK IS TURNED AND YOU’RE MOST VULNERABLE

IT CREEPS UP ON YOU…

AND STRIKES

Thierno 

Reprenant les mots du poète Léopold Sédar Senghor dans son Elégie à Philippe – Maguilen Senghor, son fils qui disparut à Dakar le 7 juin 1981 à l’âge de vingt deux ans des suites d’un accident de la circulation, nous disons de Thierno :
 
« De notre Automne Déclinant
 
Il était le Printemps »
 
Quoting the words of poet Leopold Sedar Senghor in his Elegy to Phillip-Maguilen Senghor, his son, who died in Dakar on June 7, 1981 at the age of 22 as the result of a car accident, we say of Thierno:

 

“Of our Declining Autumn,
 
He was the Spring ….”
No comments yet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s