Skip to content

La « communauté internationale » en Guinée-CONAKRY : des ambiguïtés à expliquer à ceux et à celles qui veulent comprendre.

April 30, 2013

SYSAVANEMamadou Billo SY SAVANE

LEGUEPARD.net

Article publié par le 27 avril 2013 à 9h2

La « communauté internationale » en Guinée-CONAKRY : des ambiguïtés à expliquer à ceux et à celles qui veulent comprendre.

De tous les pays Noirs Africains, les Guinéens sont les plus prompts à implorer la «communauté» dite internationale à la moindre petite difficulté politique normale intérieure. Ici on invoque BAN KI MOON. Là, on sollicite le représentant de l‘Union Européenne qui se prend pour le Gouverneur Général de la Guinée, parce que son organisation financerait ceci ou cela. Ailleurs, on se soumet obséquieusement aux injonctions injustifiées de l’Ambassadeur des U.S.A. dont on cherche en vain le caractère diplomatique de ses agissements militants pour M. Alpha CONDE. En quelque sorte, la préférence pour un homme pourvoyeur de concessions minières, et le rejet de populations pacifiques délestées de leur propre pays. Singulière diplomatie.

Jamais par le passé, notre PATRIE n’a été si humiliée, si traînée dans la boue, depuis la cooptation de M. Alpha CONDE à sa tête, par des réseaux extérieurs dont les Guinéens de base comprennent désormais qu’ils défendent des intérêts absolument contraires aux leurs.

La diplomatie de menace et d’intimidation des populations guinéennes par l’ambassadeur des U.S.A. à CONAKRY est une source possible de radicalisation de la jeunesse du pays.

Ce nouvel ambassadeur à CONAKRY, d’ailleurs très lié aux affairistes miniers Anglo-américains et Sud-Africains, ne cesse d’intriguer de simples citoyens guinéens. Car ses ingérences grossières dans les petits différends politiques intérieurs, sont très loin de la démarche diplomatique normale, mais très proches des intimidations de type bar bouzard.

Le militantisme RPGISTE outrancier du diplomate des U.S.A. à CONAKRY, ses agissements agressifs déraisonnables contre les adversaires politiques de M. Alpha CONDE, n’annoncent rien de bon pour mes compatriotes, ni maintenant, ni dans le futur proche et lointain.

Il va dans les camps militaires à KINDIA et ailleurs, comme si la Guinée était un simple Comté de l’Alabama, ou de l’Oregon. Il donne des leçons de «démocratie» aux Guinéens qui ne lui demandent rien. Je me suis laissé dire qu’il aurait ordonné à M. Alpha CONDE de fixer la date du 30 Juin pour les législatives. Or, il n’ignore pas que le KIT électoral WAYMARK-SABARI Technologie a déjà créé préventivement un stock de 750. 000 faux électeurs en Haute-Guinée, notamment à KANKAN, SIGUIRI, KOUROUSSA, KEROUANE (les bastions supposés de M. Alpha CONDE), et limité sévèrement les inscriptions au fichier électoral dans les régions réputées favorables à l’opposition (la Moyenne-Guinée, la Basse-Guinée et maintenant une bonne partie de la Guinée Forestière). Peut-être a t-il lui-même, ou ses amis Sud-Africains (Services Secrets de M. Jacob ZUMA qui peuplent le palais Sékoutouréya) contribué à créer ces faux électeurs ?

Je me suis interrogé sur les possibles motivations, non pas proclamées, mais réelles des agissements douteux de cet Ambassadeur à CONAKRY. Agissements douteux, parce que, le rôle d’un Ambassadeur dans un pays, quel qu’il soit, n’est pas d’aller inspecter les camps militaires du pays auprès duquel il est accrédité, ou d’imposer une date et un fichier électoral frauduleux à la place des nationaux. Or c’est exactement ce que fait M. Alexander LASKARIS, Ambassadeur U.S. à CONAKRY, avec arrogance et désinvolture. Personnellement, je serai heureux de savoir si ces agissements font partie de sa mission diplomatique.

Alors pourquoi ?

J’y vois plusieurs raisons :

1°. Il y a quelques semaines, l’ambassade américaine à CONAKRY publiait un communiqué tonitruant, comme quoi les U.S.A. auraient annulé une dette de 93 millions de dollars US. Je n’aurai pas la cruauté de demander de quand date cette dette annulée, ni si M. l’ambassadeur peut nous dire à quoi elle a servi en Guinée, ou encore à qui elle a été consentie. Mais faisons confiance à Monsieur l’ambassadeur. Supposons que le crédit ait été consenti, il y a deux ans. 93 millions de dollars US pour un peu plus de 10 millions d’habitants, soit 9,3 dollars par habitant, ou plus précisément 4,65 dollars par an et par habitant. Ce n’est pas rien. Il n’était pas obligé d’annuler la dette. Mais, convenons-en, ce n‘est pas la fortune non plus, loin s’en faut. Nous sommes certes pauvres et faibles. Néanmoins, se laisser traiter comme une serpillère pour 4,65 dollars US par an et par personne comme le fait l’ambassadeur US, est incompréhensible même de la part des pauvres.

Mis à part l’Europe occidentale (plan MARSHALL) et ISRAEL pour d’autres raisons, les administrations américaines(U.S.A.) successives n’ont jamais aidé aucun autre pays, en tout cas pas en Afrique Noire. Leurs «aides» ont toujours été catastrophiques pour les pays Africains qui s’y étaient abandonnés. L’état dans lequel se trouve le LIBERIA, leur Comté déguisé, en Afrique de l’Ouest, confirme à suffisance ce que je viens d’expliquer. En effet, ce pays est quasiment la propriété de deux conglomérats Anglo-américain, plus particulièrement de FIRESTONE. Il le restera aussi longtemps qu’il continuera de recevoir des subsides, même dérisoires des U.S.A. Et c’est de ces « aides » que les ambassadeurs US et de l’Union Européenne s’autorisent à traiter la Guinée comme leur arrière-cour personnelle.

2°. Selon moi, le militantisme effréné, presque agressif de l’ambassadeur US à CONAKRY en faveur de M. Alpha CONDE est très loin de la posture «démocratiste» ostensible qu’il se donne. Car il serait en peine de citer un seul pays pour lequel il peut dire que les U.S.A ont favorisé l’implantation de la démocratie.

3°. Subrepticement, il semble se mettre en place en Guinée, une sorte de « Françafrique » gigantesque sans la France, d’ailleurs vraisemblablement contre elle. Les milieux affairistes Sud-Africains protégés par M. Jacob ZUMA, lui-même affairiste notoire ont jeté leur dévolu sur la Guinée. Les 50 millions de dollars US (voir affaire PALLADINO) donnés à M. Alpha CONDE pour acheter dans les mains de « général » Sékouba KONATE l’élection présidentielle de Juin et Novembre 2010 doivent être amortis, rapidement. D’où la mise à disposition des firmes anglo-saxonnes liées à Jacob ZUMA de tous les gisements miniers de notre pays, sans aucun contrôle.

Alors, pourquoi la « nouvelle » françafrique serait-elle contre la France ?

— Autrefois décriée pour son soutien aveugle à certains potentats Noirs Africains (MOBUTU, BOKASSA….), elle s’est progressivement débarrassée de son pêché mignon, même s’il y a encore du chemin à faire : le néo-colonialisme. Dans les faits, ses interventions vigoureuses en Côte d’IVOIRE pour faire respecter les résultats sortis des urnes sans créer de chaos comme en IRAK, le refus de venir au secours d’un pouvoir tyrannique illégitime en Centrafrique, et l’aide respectueuse énergique apportée au MALI pour en chasser le TERRORISME islamiste, ont fini par convaincre beaucoup d’ Africains Subsahariens (personnellement je suis de plus en plus convaincu), que peut-être une autre génération de Français de France (de Droite et de Gauche) ont compris ce que la génération de leurs parents niaient obstinément. Selon moi, cet aspect n’est pas à négliger dans l’activisme bar bouzard de Monsieur l’Ambassadeur des U.S.A à CONAKRY. (NB : Dans quelques jours, je reviendrais sur cette question de manière plus approfondie).

Alors, est venu le temps de chercher à savoir à quoi correspond exactement cette «communauté internationale». Et aussi de s’interroger sur sa légitimité à s’ingérer de manière désinvolte, arrogante, comme elle le fait dans nos Affaires intérieures, même les plus banales.

Je me rappelle, éberlué, avoir vu le représentant de l’Union Européenne à CONAKRY en Juillet 2010, s’emparer des micros de la RTG pour infliger de sévères engueulades aux femmes guinéennes qui protestaient contre la vente de l’élection présidentielle par Sékouba KONATE à M. Alpha CONDE. Ce jour-là, le chef de la représentation de l’U.E. en Guinée, était plus dans la peau d’un gouverneur colonial du CONGO « Belge » que dans celle d’un Représentant de l’Union Européenne. Plus surprenant, certaines notabilités actuelles de l’opposition «officielle» semblaient trouver normal, qu’un diplomate, fût-il de l’U.E., ait des comportements d’un autre temps dans notre pays. J’ai été le seul avec mes modestes moyens, à dénoncer le comportement inadmissible de celui qui parlait alors au nom de l’U.E. à CONAKRY. En septembre de la même année, ce sont les Ambassadeurs de France (celui désigné par M. KOUCHNER) et des U.S.A.(Mme Patricia MOLLER) qui adressent une sévère lettre d’injonction aux « autorités nationales » chargées de la transition, comme s’ils étaient en pays conquis. Là encore, en tant que simple citoyen, j’avais été le seul à expliquer à la jeunesse de mon pays, en quoi l’attitude de ces « excellences » était manifestement un MEPRIS délibéré pour les Guinéens.

L’opposition « officielle » est selon moi, tétanisée dès que la prétendue «communauté» internationale lève le moindre petit doigt, comme si cette dernière était PROPRIETAIRE de notre PATRIE. Et il sort d’ici ou de là, de supposés analystes au cerveau de moineau, pour dire que récuser ceux qui ont déjà commis une première forfaiture en Juin et Novembre 2010 contre notre pays, serait une erreur, au motif qu’ils auraient été désignés par BANKI MOON. Et que, dire que le Chef de la représentation de ‘U.E. à CONAKRY est loin d’être un saint, est un quasi-blasphème. Pourtant, sa probité politique et son désintéressement dans les affaires guinéennes sont loin d’être établis. Bien au contraire, sur ce plan et concernant M. Philippe VANDAME, puisqu’il s’agit de lui, il y a plus d’ombre que de clarté. En tout cas, son séjour en Guinée, d’une longueur inhabituelle pour un diplomate, intrigue pour le moins.

Alors de quelle communauté internationale parle-t-on à CONAKRY ?

Le concept de « communauté internationale » est une fiction instrumentale élaborée par quelques grandes puissances, notamment occidentales. Cependant, elle a une fonction pratique réelle que ses inventeurs lui ont assignée.

En principe, la notion de Communauté Internationale renvoie à l’idée d’une communauté organisée sur une base sinon négociée par tous, tout au moins consensuelle. Tous les membres ne sont pas forcément tous sur un pied d’égalité. Les plus puissants, ou les plus riches sont supposés être bienveillants avec les populations locales de pays moins riches ou moins puissants. Je ne dis pas avec les locaux Puissants, je dis biens avec les populations locales. Cette bienveillance raisonnable, concrète conduit alors ceux d’EN BAS à accepter avec un peu moins d’acrimonie le sort qui leur est fait par ceux d’EN HAUT. C’est exactement l’inverse en Guinée. D’où le discrédit à mon avis justifié de l’actuelle représentation de l’U.E. à CONAKRY et de quelques autres facilitateurs d’origine Africaine. Ici en Guinée, tout se passe comme si leur MISSION était d’accabler les Faibles et conforter le ou les détenteurs de pouvoir, quoi que ceux-là fassent. En quelque sorte, une sorte de Diplomatie de supplétif à Dictateur en cours d’ascension.

Ce que les Guinéens nomment improprement la « communauté internationale », est en fait deux conglomérats d’intérêts (politiques, économiques, militaires et diplomatiques) voisins, mais parfois divergents. Il s’agit :

— d’un côté le monde Anglo-Saxon mené par les U.S.A.

— et de l’autre côté, le monde Gréco-latin mené par la France. Être dans L’Union Européenne n’efface pas cette ligne de fracture. Bien au contraire, il permet à des Etats petits ou moyens, et dans certaines circonstances, de continuer de profiter de la bienveillance des U.S.A., tout en maintenant leur propre souveraineté. Ainsi, lors de la guerre du pétrole contre l’IRAK, déclenchée Par BUSH-fils, certains pays européens, derrière la France, ont refusé de soutenir l’intervention américaine. Ils minimisaient ainsi le risque de représailles, parce que précisément, ils étaient avec la France qui elle, détenait des preuves irréfutables que le gouvernement U.S. racontait des fariboles pour s’emparer du pétrole irakien. Il n’y avait point d’armes de destruction massive en IRAK.

A l’inverse, la Grande-Bretagne alors dirigée par M. Tony BLAIR s’est alignée sur le bellicisme à motivation pétrolière de M. BUSH, malgré l’hostilité des citoyens britanniques. Tony BLAIR, partageant les mensonges criminels américains, a préféré jouer la solidarité anglo-saxonne contre son appartenance partielle à l’U.E. Entre les discours « démocratistes » que nos excellences occidentales nous serinent à CONAKRY, et la libre disposition des ressources énergétiques et matières premières de nos pays faibles, le choix est vite fait. Matières premières et ressources énergétiques pour leurs Grands Groupes, tout de suite. Le « démocratisme » vide de contenu, pour nous et plus tard. Refuser ce dilemme terrible comme je le suggère, c’est pour eux, ne pas vouloir l’ « ordre constitutionnel » dont par ailleurs depuis plus de trois ans, personne n’en voit la trace, puisque M. Alpha CONDE n’en a jamais voulu.

En résumé, la « communauté » dite internationale n’est rien d’autre que la nouvelle forme de la Suprématie Occidentale dans sa double variante Anglo-saxonne et Gréco-Latine. Elle a un socle idéologique commun : libéralisme économique mondialisé, doublé d’un prosélytisme ambigu pour des « démocraties » avariées, sinon dictatoriales dans les pays faibles comme la Guinée, mais dotés de ressources naturelles convoitées (ressources énergétiques, mines de bauxite, fer, diamant, or….). Exemple : Désiré KABILA parvenu au pouvoir par les armes, est assassiné quelques mois plus tard. Que fait la « communauté » internationale ?- élection ?- pas du tout. Le fils KABILA, Joseph de son prénom est aussitôt désigné Président du ZAÏRE alors qu’il ne connaissait même pas le pays dont il s’est trouvé soudain occupant de la magistrature suprême. Les puissances Occidentales, plus exactement les puissantes compagnies minières, soutenues par leurs gouvernements respectifs, avaient réussi à imposer une tyrannie dynastique. Depuis, le CONGO est devenu le champ clos d’un dantesque CHAOS organisé, indispensable au pillage accéléré des ressources du pays.

La « communauté » internationale représentée par le duo Gréco-latin et Anglo-saxon, ne signifie nullement qu’il n’y a pas d’autres blocs, plus ou moins nouveaux, tout aussi pillards ou même plus rapaces que les anciennes puissances coloniales devenues de plus en plus raisonnables. Ainsi le Brésil au prétexte d’avoir une population Noire d’ailleurs très discriminée, se présente en partenaire prétendu désintéressé. Or il ne peut apporter à la Guinée que la désolation. Quant aux pays « sortis » du communisme au plan économique, mais demeurés communistes au plan politique (Chine et Russie) ne peuvent cautionner que la tyrannie et le communisme dynastique. C’est le seul système qu’ils connaissent.

Ce qui m’intrigue le plus dans l’activisme électoraliste de Monsieur l’Ambassadeur US à CONAKRY en faveur de M. Alpha CONDE, c’est qu’il recourt à la même méthode que les diplomates Soviétiques et Chinois, mais du temps du communisme triomphant. Je serais heureux de lire ses justifications.

NB : Selon moi, les Représentations diplomatiques à CONAKRY qui veulent à tout prix soutenir M. Alpha CONDE se trompent, ou sont trompés. Ils misent sur la mauvaise personne. Car M. Alpha CONDE, c’est inéluctablement la tyrannie et donc le CHAOS.

Le seul objectif qui vaille maintenant, c’est de chasser M. Alpha CONDE, par tous les moyens. Son élection législative est une comédie dont chacun d’entre nous sait qu’il a déjà fabriqué ses résultats (entre 85 et 90 « députés » sur 114).

Mamadou Billo SY SAVANE (France)

Mon contact : mamadoulinsan@wanadoo.fr

No comments yet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s